Lifestyle Mindset

Pourquoi « Penser positif » ne suffit pas et quoi faire pour obtenir de vrais résultats?

Du plus loin que je me souvienne, on m’a toujours dit que je devais penser positif dans vie! Je suis de nature assez optimiste, ce ne fut donc pas un combat pour moi.

 

Mais est-ce que cette façon de penser m’a permis de réaliser tous mes rêves? Non. Est-ce qu’elle m’a sauvé d’un burn-out? Non plus.

Alors pourquoi, des livres comme Le Secret, qui prônent la pensée positive et qui mettent en lumière cette fameuse loi de l’Attraction pour obtenir tout ce qu’on veut, sont des best-seller?

 

Pourquoi « penser positif » ne m’a pas apporté l’abondance, la job de mes rêves ou toute autre chose que j’aurais souhaité, comme le promettent ces bouquins.

La pensée positive, c’est comme la pensée magique! C’est plate à dire, mais ce n’est pas suffisant pour magnétiser le succès, l’amour et tout le reste.

 

Ça, je l’ai compris il y a environ un an.

 

Alors que j’étais dans une quête d’authenticité, de spiritualité et d’élévation de ma conscience, je suis tombée sur des informations qui ont complètement changé ma perception de la vie.

Curieuse de nature, j’ai voulu en savoir plus et comprendre le pourquoi du comment. Je vais tenter de vulgariser tout ça.

 

Le rôle des pensées et des émotions sur la fréquence

 

Notre corps (comme toute chose en ce monde) émet des fréquences vibratoires. Plus ces fréquences sont hautes, plus elles sont perçues comme « harmonisantes ».

 

Quelqu’un qui est en bonne santé aura une fréquence vibratoire plus haute que quelqu’un qui combat un cancer par exemple. Une plante a une plus haute fréquence vibratoire qu’une roche. Tu vois le topo?

 

Côté alimentation, nous savons que les légumes ont des fréquences vibratoires beaucoup plus élevées que le fast-food.

On peut dire la même chose des émotions. La joie, la gratitude et l’amour sont en haute fréquence, alors que la peur, la honte, la culpabilité ou la colère sont en basse fréquence. Je te propose le livre Pouvoir contre Force si tu as le goût d’explorer ça.

 

Alors, qu’en est-il alors de nos pensées? Les pensées, à proprement parler, n’influencent pas directement notre fréquence.

 

Elles gouvernent toutefois nos émotions, et ce sont elles qui ont un impact majeur sur la fréquence.

 

Vous me voyez venir?

 

Le premier ingrédient secret : les émotions

 

Ce n’est donc pas seulement sur la pensée qu’on doit mettre le focus, mais aussi sur l’émotion qui l’accompagne.

 

Faisons un petit exercice pour s’amuser.

 

  • Regarde-toi dans le miroir et dis-toi à voix haute : Je suis merveilleuse.

 

Se passe-t-il quelque chose?

 

  • Maintenant, ferme les yeux et pense à quelque chose qui te fait sentir reconnaissante. Par exemple : le fait d’avoir des enfants en santé, d’être bien entourée par ta famille, d’être toi-même en santé, d’avoir un travail que tu aimes. Ce n’est pas un exercice facile pour tout le monde, ça m’a pris du temps avant d’être capable de vraiment « descendre dans mon cœur » et ressentir une émotion positive forte. Tu peux aussi essayer en te remémorant une émotion positive intense que tu as vécue dans le passé ou simplement en ressentant l’amour que tu éprouves pour tes proches.

 

Pssst…La gratitude est l’émotion pure positive la plus facile à aller chercher, car elle n’implique aucun jugement, contrairement à l’amour.

 

Une fois que tu ressens cette émotion dans ton cœur, ouvre tes yeux et répète : Je suis merveilleuse.

 

Et puis? Ressens-tu la différence?

 

Personnellement, je trouve cet exercice tellement puissant.

 

En ajoutant une émotion positive à ta pensée, tu combines les 2 éléments essentiels qui te permettront d’élever et d’harmoniser ta fréquence vibratoire.

 

Voici une partie de la faille du Positive thinking. Il manque des ingrédients. On lance des paroles comme ça, sans vraiment y croire, sans vraiment les ressentir. Parfois, c’est possible qu’à force de les répéter on parvienne à allumer le feu. Mais bien souvent, c’est vide de sens et on abandonne bien avant d’obtenir des résultats concrets.

 

Pensées + Émotions = vibrer en haute fréquence

 

Alors que les pensées qu’on essaie de « forcer » ne donne peu ou pas de résultats, celles qui sont déjà là depuis longtemps (d’ailleurs, savais-tu que 90% de nos pensées reviennent jour après jour?) sont quant à elles, déjà connectées à des émotions.

 

Si ces pensées sont négatives, elles sont associées à des émotions négatives, le plus souvent issues d’expériences du passé.

 

Exemple.

 

La pensée : « Je ne suis pas assez [insérer la qualité de son choix] » provient d’une expérience vécue liée à la honte, l’échec, la peur, la tristesse, etc. Elle émerge d’un souvenir qui a profondément gravé cette croyance. Croyance qui est désormais associée à l’émotion ressentie à ce moment-là.

 

On comprend donc que l’émotion positive te permettra de vibrer à une plus haute fréquence.

Cette émotion haute fréquence peut être induite de deux façons :

 

  • Par un exercice volontaire (un journal de gratitude par exemple)
  • Par une pensée très puissante

 

Donc oui, la pensée positive est importante, mais tu dois réussir à l’associer à une émotion positive forte pour parvenir à élever ta fréquence.

Mais Brigitte, kessé ça change d’être en haute fréquence?

 

La haute fréquence pour attirer la haute fréquence

 

Les fréquences similaires s’attirent, s’harmonisent. Comme un diapason qui se mettra à vibrer à la même fréquence qu’un autre diapason que l’on place près de lui.

 

En étant toi-même en haute fréquence, tu te mettras à attirer des gens, des opportunités, des situations hautes fréquences dans ta vie. Ça, on en veut toujours plus, crois-moi!

 

Tu es septique? Pense à une journée de m%$#% que tu as vécue dans le passé. Tsé, ce genre de journée où tout te tombe sur la tête. Ton char part pas, t’es en retard, tu tombes sur une p’tite nouvelle pas vite vite au service-au-volant du Tim, tu piles dans une flaque d’eau, ton collègue te tombe sur la tomate, tu scrappes ton souper, tes enfants chialent leur vie toute la soirée… Bref, tu vois le genre de journée.

 

Ben ça, c’est une preuve qu’une basse fréquence attire des situations en basse fréquence. Et c’est un cercle vicieux tout ça. Parce que plus la journée avance, plus ton humeur est massacrante et plus ta fréquence descend.

 

La prochaine fois que ça t’arrive, essaie de court-circuiter la boucle en créant une suite pensée/émotion positive. Des respirations ou simplement de la musique pourraient t’aider.

 

Le 2e ingrédient secret : l’action

 

Mais on ne doit pas s’arrêter là. Pour créer une vie à haute fréquence comme tu le souhaites, ça va prendre aussi du mouvement, du flow. De L’ACTION.

 

La santé, la clarté et le bien-être aiment le mouvement, alors que la destruction et le chaos puisent leur force dans la stagnation, la congestion.

 

On n’a qu’à penser à l’eau stagnante, qui devient rapidement brouillée, malodorante.

 

Pour créer du positif dans sa vie, il faut prendre une décision qui mènera à une action. Il faut bouger, créer le flow.

 

Et cette création se fera à la hauteur de la fréquence établie par nos émotions momentanées.

Parce que oui, les opportunités et les situations qui se présenteront à toi vibreront à une plus haute fréquence, mais encore faut-il que tu passes à l’action pour intégrer cette situation, personne, opportunité dans ta vie.

 

Si tu fais une demande à l’Univers, mais que tu ne bouges pas, il ne se passera rien.

 

Ne vas pas croire que la pensée et l’émotion feront tout le travail. Certes, elles vont faciliter la prise de décision haute fréquence.

 

Brigitte, je ne suis pas certaine de bien comprendre.

 

Ok, je te donne un exemple tiré de mon vécu.

 

L’automne dernier, mon employeur m’annonce qu’il n’a plus autant de travail pour moi et qu’il doit me retirer de son pay-roll.

 

Je profite alors de l’occasion pour me réaligner et voir ce que j’ai vraiment envie de faire. J’ai déjà plusieurs cordes à mon arc, mais un domaine connexe à la rédaction m’intéresse particulièrement depuis quelques semaines : le copywriting, une discipline de communication influente, pour faire court.

 

Je me mets donc à la recherche de formations sur le sujet. Je trouve quelques trucs ici et là, dont une formation qui répond, disons, à 50% de mes besoins. Le copywriting est très peu développé au Québec, j’achète quelques livres américains et je me forme de façon autodidacte sur le web.

 

Je suis sur le point d’acheter ladite formation à 2000$ lorsque je vois passer une publication sur LinkedIn. Mon ancien employeur Guillaume Bareil, propose une formation de 3 jours GRATUITE sur le copywriting.  Whaaaat??? Je me dis que je vais faire celle-là d’abord et je mets l’autre formation sur la glace. Ça va me permettre de savoir si ça me passionne pour vrai. On verra ensuite.

 

Je participe donc à cette formation de 3 jours qui était ultra riche en plus d’être Haute fréquence! Je connecte avec plein d’entrepreneurs et je ressors de là plus motivée que jamais. C’est ça que je veux faire.

 

Ça me trotte dans la tête puis, quelques jours plus tard, je contacte Guillaume. Je lui dis que je veux qu’il devienne mon mentor, que je veux travailler avec lui sur son projet Méta Copywriting.

 

Sur le coup, il était déstabilisé et décline mon offre en me proposant de m’envoyer des clients. J’aurais pu dire oui. Mais ce n’était pas ce que je voulais. J’ai pris mon courage et je lui ai dit que je voulais vraiment travailler dans son écosystème. Tsé, j’apprends vite et je suis super polyvalente.

 

« Pense à ça, vas voir dans ton cœur et reviens-moi dans quelques jours » lui dis-je. Pfff… j’y repense et ça me fait sourire. C’était à cheval entre l’arrogance et la confiance.

 

Le lendemain matin, Guillaume m’envoie un vocal pour me dire qu’il a envie qu’on travaille de nouveau ensemble. Il accepte mes conditions. 3 mois plus tard, je me sens vraiment sur mon X. J’apprends le copywriting haute fréquence auprès d’un des plus grands stratèges marketing du Québec tout en côtoyant des entrepreneurs qui ont le cœur à la bonne place.

 

Vois-tu ce que je veux dire maintenant?

 

  • Quand j’ai perdu mon emploi, j’ai cherché à trouver le positif plutôt que de me morfondre. J’étais dans la gratitude pour avoir droit à un moment de répit qui me permettrait de réaligner mes objectifs avec mes valeurs et mes passions. J’étais aussi dans la confiance que quelque chose se pointerait.
  • Mais je n’ai pas attendu sagement sur mon divan. J’ai fait des démarches pour trouver une formation. C’est parce que j’ai fait ces recherches que j’ai trouvé l’offreGuillaume. Il a donc fallu que je fasse une première action.
  • J’ai dû bien évidemment m’inscrire et assister à cette formation. Mais c’est le moment où j’ai contacté Guillaume qui a été décisif dans la création et la manifestation de cet emploi de rêve pour moi. J’avais besoin d’un emploi (d’être rémunérée en fait, faut ben payer le loyer 😉 ) ET d’une formation. Voilà!!! Mon travail consiste principalement à suivre les enseignements de Guillaume et à créer du support rédactionnel et visuel pour l’accompagner. Tsé!

 

 

En résumé

 

Les pensées engendrent des émotions, qui elles, influencent tes décisions et tes actions.
Ces actions auront à leur tour un impact sur tes pensées. (Il y a plein d’entrants qui auront une influence sur tes pensées, à commencer par les gens qui t’entourent et ce que tu laisses se glisser dans ta tête comme les nouvelles, tes lectures, les réseaux sociaux, etc.)
Les pensées positives sont donc un des 3 morceaux du puzzle, mais à elles seules ont très peu de pouvoir.
Les émotions positives auront une influence sur ce que tu attires dans ta vie : les personnes, les opportunités, les situations…
Les actions et les décisions que tu prends en haute fréquence seront le moteur de la création de ta vie en haute fréquence.
La pensée, c’est l’initiation. L’émotion c’est l’attraction et l’action c’est la création.
Pour créer la vie que tu veux, tu dois compléter le cycle Pensées -> Émotions -> Actions en haute fréquence.

 

 

En créant ce blogue, je me positionne dans un état de service et de gratitude (je suis tellement reconnaissante d’avoir compris ce principe). Je souhaite ardemment attirer ici toutes les personnes qui sont prêtes et qui ont besoin de lire ceci. À commencer par toi, semblerait. 😉

 

 

P.S. J’aimerais ajouter une petite nuance. Pour attirer ce que tu souhaites, tu dois aussi croire profondément que tu le mérites. C’est un autre gros travail à faire oui, un travail d’estime de soi, de reconnaissance de valeur et d’amour de soi. Je t’en reparlerai dans un autre blogue!

 


 

 

 

 

 

Tu pourrais aussi aimer...